Mercredi Photographique #32 – 31 aout 2016 dès 18h – 17, rue Vieillard, Bordeaux

LES
MERCREDIS
PHOTOGRAPHIQUES

organisés par Cdanslaboite, de 18h00 à 22H30, Entrée libre

17, rue Vieillard à Bordeaux (à 500m de la rue Bourbon)

ALAIN VERGNES

Eclipse © Alain Vergnes Mercredi Photographique #32

Eclipse © Alain Vergnes

 

Alain Vergnes a été photographe pour le CNRS, aujourd’hui à la retraite, il n’a pas lâché son Leica. Il nous présente une sélection de photographies prisent au cours de ses voyages : Afrique, Europe de l’est, Amérique du sud….

Löetitia Léo

© Löetitia Léo

© Löetitia Léo

« La double exposition de mes films argentiques est une méthode pour explorer d’autres rapports au temps, aux lieux, aux paysages et figures. C’est un processus de construction où la mémoire d’une première image vient hanter la perception d’un espace et composera avec lui au grès de la surimpression. Ma technique est relative à l’inévitable défaillance de mes souvenirs et à l’impossible raccord entre ma perception présente in situ et mes visions préliminaires . Il en découle des hybridations, des rencontres, des dissolutions, des fermentations des lieux et des êtres mis en présence qui favorisent l’émergence d’un ailleurs, de ce territoire que l’on dit intermédiaire et mouvant. Dans ces paysages composites, « espace/temps » instables, je me sens comme suspendue entre des moments de contemplation et d’errance, de promenade, d’état d’urgence et de fuite, d’oisiveté paisible et d’activité inquiète. »

 

JEAN CHRISTIAN COTTU
& MAURICIO CASTILLO MÉNDEZ (assistant)
En el Palanque de Mezcal

© JC Cottu Mercredi Photographique #32

© JC Cottu

 
« Goutte après goutte , année après année, génération après génération, en Méso-Amérique depuis les temps anciens jusqu’à nos jours, le Mezcal Oaxacanien est un rituel et un alcool sacré »
www.jeanchristiancottu.com

 

SEEWON JUNG : Photos de l’intérieur

© Seewon Jung Mercredi Photographique #32

© Seewon Jung

Le projet « Photo de l’intérieur » que Seewon JUNG a réalisé sur et avec ses amies, questionne notre espace intime. Il est le résultat d’un travail à la fois personnel et participatif, engageant le modèle à collaborer directement au processus de création photographique. Fruit d’une relation étroite avec le modèle, il développe un procédé original pour approcher et exprimer la « face cachée » (« side ») de l’intérieur. A partir de l’interview préliminaire du modèle, selon une méthode quasi-anthropologique, se décide une mise en scène photographique qui est la manifestation de l’intérieur propre du modèle et dont l’expression peut prendre toute forme possible : chanson, performance, dessin etc… Selon les modèles, le  processus se passe à chaque fois différemment…
http://aboutside.com

 

Mercredi 31 aout 2016 de 18h30 à 22h30
17 rue Vieillard –  Bordeaux
Entrée libre

Organisé par Cdanslaboite
Vous pourrez, si vous le souhaitez, commencer ou renouveler votre adhésion à l’association.
www.cdanslaboite.com
www.facebook.com/LesMercredisPhotographiques

 

Mercredis Photographiques #31 – 29 juin 2016 dès 18h – 17, rue Vieillard, Bordeaux

LES
MERCREDIS
PHOTOGRAPHIQUES

organisés par Cdanslaboite, de 18h00 à 22H30, Entrée libre

17, rue Vieillard à Bordeaux (à 500m de la rue Bourbon)

 

ARNAUD BROSSARD : Strange positions and others stories of the Baltic sea

© Arnaud Brossard les mercredis photographiques

© Arnaud Brossard


Une plage dans la banlieue de Tallinn, pas de celle que l’on trouve sur les cartes postales. Une plage populaire.
La plage est cernée. Derrière à deux pas, les immeubles clonés des classes ouvrières en enfilade hérités de l’époque communiste. A l’Ouest, les quartiers résidentiels des classes moyennes et supérieures montantes ; à l’Est, le port commercial et industriel où zones d’activités et de friches se mêlent. En face, la mer baltique bleue pétrole et ses cargos arpentant l’horizon.
A chacun sa plage. Ici, à Stroomi rand. Le temps s’y est presque arrêté, la vie s’écoule, lente, immuable malgré les changements qui s’opèrent dans le pays depuis 1991. L’atmosphère est parfois surprenante et souvent anachronique, un bon en arrière. Ceux qui veulent une plage « hype » vont ailleurs, la chute du mur est loin maintenant, la survivance russophile représente le passé et les jeunes Estoniens vont ailleurs.
En Estonie, l’été est court alors on guette la moindre éclaircie et toutes les places sont bonnes pour une bonne cure de soleil !
Chaque scénette est la représentation miniature d’une frange de la société, un microcosme qui témoigne des vestiges d’un pays.
Le plan est large, les lignes sont simples comme les sujets – trop simple ? – mais ainsi est Stroomi Rand : d’une simplicité désuète qui nous porte hors du temps.

Matthieu Chazal : Transcaucasie, La Dame à la robe fleurie

© matthieu Chazal les mercredis photographiques

© Matthieu Chazal

 

La Transcaucasie est située à la jonction des continents européen et asiatique. Au nord, elle est délimitée par la Géorgie et l’Abkhazie qui plongent dans la mer Noire, et l’Azerbaïdjan dans la Caspienne ; au sud, le territoire s’étend aux confins de la Turquie et de l’Iran où le mont Ararat domine toute la région. La Transcaucasie a connu, selon les convulsions de l’Histoire, la domination des grands empires régionaux : empires perse, byzantin, ottoman, russe, soviétique, qui y ont chacun laissé leur empreinte.

La Dame à la robe fleurie est un voyage photographique – scènes du quotidien anodines, ironiques, absurdes et parfois brutales – dans ce territoire, point de contact et de rupture entre plusieurs cultures et religions.

Collectif Les Associés : Périmètre

Créé en 2013, le collectif Les Associés compte cinq photographes : Alexandre Dupeyron, Olivier Panier des Touches, Michaël Parpet, Joël Peyrou et Sébastien Sindeu. À l’occasion de la réforme territoriale, effective depuis janvier 2016, le groupe a initié un projet photographique sur la nouvelle Aquitaine, La carte & le territoire, vaste ensemble ayant pour objet de questionner ce qui détermine l’identité d’une région, que ce soit par sa géographie ou par le sentiment d’appartenance de ses habitants.
La première partie de ce travail a été consacrée au Périmètre. Chaque photographe a pris le relais du précédent, de la Charente-Maritime aux Pyrénées en passant par l’extrémité nord-est de la Creuse. Alternant photo couleur et noir & blanc, son et vidéo, chacun a apporté une vision particulière.
Le Périmètre sera projeté pour la première fois au Mercredi Photo, sous une forme encore expérimentale.

http://www.lesassocies.net

Sébastien Sindeu, Périmètre

SINDEU_PERIMETRE-43 les mercredis photographiques

© Sébastien Sindeu

http://www.sindeu.net

Joël Peyrou, Périmètre

© Joël Peyrou les mercredis photographiques

© Joël Peyrou

Joël Peyrou.com

Olivier Panier-des-Touches, Périmètre

© Olivier Panier-des-Touches les mercredis photographiques

© Olivier Panier-des-Touches

http://www.olivierpanierdestouches.com

Alexandre Dupeyron, Périmètre

© Alexandre Dupeyron les mercredis photographiques

© Alexandre Dupeyron

Infos Pratiques

Mercredi 29 juin 2016 de 18h30 à 22h30
17 rue Vieillard –  Bordeaux
Entrée libre

Organisé par Cdanslaboite
Vous pourrez, si vous le souhaitez, commencer ou renouveler votre adhésion à l’association.
www.cdanslaboite.com
www.facebook.com/LesMercredisPhotographiques

Mercredis Photographiques #30 – 25 mai 2016 dès 18h – 17, rue Vieillard, Bordeaux

LES
MERCREDIS
PHOTOGRAPHIQUES

organisés par Cdanslaboite, de 18h à 22H30, Entrée libre

!Attention Nouvelle adresse !
17, rue Vieillard à Bordeaux (à 500m de la rue Bourbon)

Collectif Cyclop

« Cyclop, fondé en 2015, est un collectif photographique constitué de trois photographes : Paul Gouëzigoux, Alexandre Chamelat et Alice Lévêque, ayant pour objectif un résultat commun. Explorer, découvrir, partager à travers un même médium, afin de créer une pensée collective et complexe. »

www.collectifcyclop.fr

Paul Gouëzigoux : Abanyarwanda
En avril 1994, le génocide des Tutsi éclate, affectant toute la région des grands lacs. S’ensuit un exil pour beaucoup de familles. Cette série photo met à l’honneur ces personnes arrivées en 1994 en France ou plus tard dans les années 2000. Les vies de ces gens étaient diverses, suivant le lieu et l’appartenance à un groupe ou l’autre de la population, aisés ou plus pauvres, suivant qu’ils étaient hutu ou tutsi par leur père et qu’ils étaient à l’intérieur ou l’extérieur du Rwanda d’avril à juillet 1994.
Certains d’entre eux retournerons au Rwanda ou au Burundi afin de participer à l’évolution économique de leurs pays, tandis que d’autres feront le choix de rester en France. Parmi eux se trouvent également des militants, aspirant au « plus jamais ça » et à la lutte contre le négationnisme. Ces photographies sont un témoignage de la volonté et de la détermination des ces personnes de la Diaspora rwandaise et burundaise en France.

© Paul Gouezigoux, collectif Cyclop mercredis photographiques

© Paul Gouëzigoux, collectif Cyclop

Alice Lévêque : Albinos
Une série où la dualité entre les techniques photographiques d’effacement et la mise en relief de la présence physique du modèle traduit bien l’ambivalence humaine entre aspiration à la conformité et désir d’individuation.

© Alice Lévêque, collectif Cyclop mercredis photographiques

© Alice Lévêque, collectif Cyclop

Alexandre Chamelat : Des Cabanes et des Hommes
Dans un monde normalisé et formaté, il existe heureusement encore des îlots de résistance, des modes de vie alternatifs. Soit par choix idéologique en rupture avec un modèle social, soit par une simple volonté
d’un retour à la nature, ces personnes vivent selon leur idéal. On les appelle des marginaux, des babas, des nostalgiques, des utopistes ou des zadistes. Je préfère montrer qu’ils sont avant tout des hommes et des femmes libres.

© Alexandre Chamelat, collectif Cyclop mercredis photographiques

© Alexandre Chamelat, collectif Cyclop

Sophie Mouron :
Une seconde avant … une seconde après

Un instant, entre deux secondes, celle d’avant, celle d’après, et entre deux photographies prises de la même scène. Instant T dont l’existence s’établit dans celui qui le précède et celui qui le suit : le lieu d’un passage. Un hors-champ du hors-temps. Une absence, un manque.
Et un champ de possibles… Pas encore ou déjà plus, un instant qui aurait pu, a pu, qui pourra ou pourrait être. Instant inconcevable… C’est un travail sur la photographie qui parle de la finitude.
Instant décisif ou fragment insignifiant…
C’est un travail sur le hasard ou sur le destin, sur le sens de la vie et de la mort, ici, ailleurs, à l’échelle de l’individu et à l’échelle universelle.
Un travail sur la relativité d’un temps, in time ou ex time.
Et au fil de ces notes – qui sont autant de méditations – photographiques, cette série inachevée et inachevable se révèle tel un journal…

http://sophiemouron.com

© Sophie Mouron mercredis photographiques

© Sophie Mouron

Jean-Mary : La forêt est un songe

« La forêt est un songe »: Le parallèle avec « La vie est un songe » – œuvre majeure de Calderon (1600/1681) – dépasse le simple jeu de mots.
Le rêve est à l’orée du bois, dans les lumières qui percent les taillis et les alignements incertains, menaçants.
Ces passages, entre songe et réalité, sont moins le fait de la luminosité singulière et changeante diffusée par le sous-bois, que présents dans l’allongement des ombres d’arbres qui dissolvent le temps.
Entre illusion et désillusion la forêt interroge le sens de la vie en mettant l’homme face à son authenticité et au rêve qu’il se raconte… « Et dans ce monde, en conclusion, chacun rêve ce qu’il est et nul cependant ne le sait » (vers 2025-2027).

http://www.jeanmary-photographies-poesies.com/

© Jean-Mary mercredis photographiques

© Jean-Mary