Mercredi Photographique #35 – 31 mai 2017 dès 18h00 – 17, rue Vieillard, Bordeaux

Mercredi Photographique de CdanslaBoite expositions photographiques à Bordeaux

organisés par Cdanslaboite
de 18h00 à 22H30
Entrée libre

17, rue Vieillard à Bordeaux
Au Hangar en Bois

 

 

Marc Montméat : Ceux qui marchent, Lourdes

Marc Montméat mercredis photographiques de cdanslaboite expo photo bordeaux

© Marc Montméat

En acceptant l’invitation des éditions Ici et Là. Reportages Poétiques pour ce volet III de la collection Territoires, Marc Montméat a joué le jeu avec talent, respectant le principe fixé d’un territoire précis et de 10 jours maximum pour l’aborder. C’est à Lourdes donc qu’il a promené regards et objectifs, découvert, creusé, revisité et questionné ceux qui y marchent et s’y recueillent. Cette exposition en retrace le fil.

http://marcmontmeat.blogspot.fr/

Pascal de Lavergne : Les somnambules

Sous-titres extraits du film d’Alain Resnais L’année dernière à Marienbad

Mercredi Photographique Pascal de Lavergne Cdanslaboite expo photo Bordeaux

© Pascal de Lavergne

La nuit venue, les visages des mannequins prostrés dans les vitrines dégagent une inquiétante étrangeté. Ils apparaissent comme animés d’une vie secrète, tels des clones somnambuliques possédant leur propre langage.
Dans La nuit de Michelangelo Antonioni, une jeune femme lit Les somnambules. Elle laissera écouter à son auteur un enregistrement sonore : « les dialogues d’un film ». La même année, en 1961, sortait sur les écrans le film d’Alain Resnais L’année dernière à Marienbad. J’ai écouté les dialogues (écrits par Alain Robbe-Grillet) et j’ai retenu les paroles prononcées par Delphine Seyrig.
Dans ce film énigmatique et envoûtant, les personnages se comportent tels des automates, des fantômes, des somnambules mondains perdus dans un labyrinthe, comme prisonniers du temps et de leurs solitudes.
Derrière leurs parois de verre, les visages de ces statues contemporaines me sont apparus soudainement tels ces personnages de cinéma. J’ai imaginé ces images comme les photogrammes d’un film fantasmé, les sous-titrant par cette parole empruntée et détournée venue d’ailleurs, cette voix rêvée de Delphine Seyrig…
Il reste que face à ces images, à mi-chemin entre réel et fiction, le ressenti de ce monologue demeure incertain et équivoque. De quel côté de la vitre viennent ces mots…? A qui s’adressent-t-ils en réalité…?
Imaginons un instant une nuit, une femme arrêtée devant une vitrine. Par effet de miroir, elle s’identifie à ce qu’elle regarde (et à ces visages figés qui la regardent). Elle dit à l’homme qui l’accompagne ces mots… Déjà un film commence… Nous sommes dans le film… Les somnambules.

http://pascaldelavergnephotographies.com

Mauricio Amarante

Mercredi Photographique Mauricio Amarante Cdanslaboite expo photo Bordeaux

© Mauricio Amarante

Croiser les artisanats, mélanger photo et peinture pour exalter nos impressions, voici la proposition de Mauricio Amarante, originaire d’Argentine, qui nous promène dans le quartier de « Constitucion », au sud de Buenos Aires. Bourg fouetté par l’immigration précaire et malfamé, là où le tourisme ne rentre pas, où du moins ne sort pas indemne. Photographiés à la volée, appareil photo dissimulé, les « vedettes » de cette série de tableaux sont les prostituées et les travestis, véritables ouvriers du sexe. Les prises de rue sont détournées ainsi du réalisme cru du photo-reportage « classique » par les couleurs à fois vives et pastels, proches du langage expressionniste.

Mercredi Photographique 31 mai 2017 de 18h00 à 22h30
17 rue Vieillard –  Bordeaux
Entrée libre

Organisé par Cdanslaboite
Vous pourrez, si vous le souhaitez, commencer ou renouveler votre adhésion à l’association.
www.cdanslaboite.com
www.facebook.com/LesMercredisPhotographiques

 

Mercredi photographique de Cdanslaboite # 35 from Guillaume Roumeguère on Vimeo.

Mercredi Photographique #34 – 26 Avril 2017 dès 18h30 – 17, rue Vieillard, Bordeaux

LES
MERCREDIS
PHOTOGRAPHIQUES

organisés par Cdanslaboite, de 18h00 à 22H30, Entrée libre

17, rue Vieillard à Bordeaux (à 500m de la rue Bourbon)

LOÏC LE LOËT

MERCREDIS PHOTO cdanslaboite bordeaux loic le loet

© LOÏC LE LOËT

Débutant ma vie de photographe, je me suis intéressé à la façon de vivre des paysans en Dordogne. Ainsi, j’ai photographié diverses saisons ponctuées d’événements tels la récolte du fourrage, la traite des vaches, la tue-cochon, le ramassage des pommes de terre etc etc. J’ai photographié leur lieu de vie, le paysage aussi bien que l’habitat. Au cours de voyages à l’étranger je suis allé à la rencontre des paysans et récemment dans les Asturies et au Nord du Portugal dans le Tras-Os-Montes. Nonobstant l’océan, le paysage y est semblable. Ce qui rassemble ces deux peuples est qu’ils ont la même racine celtique.

www.loicleloetphotographe.fr

ANITA DE ROQUEFEUIL : The place beyond the pines

MERCREDIS PHOTO cdanslaboite bordeaux anita de roquefeuil

© ANITA DE ROQUEFEUIL

« Un charme silencieux, une vue quotidienne de la nature plutôt différente de l’image attendue d’un bord de mer ; basée sur la magnificence et l’émerveillement, les couleurs attrayantes, le bruit visuel.
Ici ce sont des paysages de plage dans un style non spectaculaire. Ce travail The Place beyond the pines montre certaines zones du « Mur de l’Atlantique » qui ont été le théâtre de la Seconde Guerre mondiale. Quelque chose se cache sous l’apparente simplicité, montrée subtilement par la douceur des couleurs, par un esthétisme épuré.
Ici, comme presque dans tous les paysages contemporains, le paysage n’est pas tout à fait naturel. Il a été modifié par l’homme, façonné par l’Histoire : la Seconde Guerre Mondiale.
On dit que la photographie sert de support à la mémoire car elle fixe les informations et ainsi les préserve. Dans The Place beyond the pines, le projet était de partir à la recherche de ces lieux d’histoire, si souvent mentionnés sur les bancs de l’école ou en famille, et d’aller vérifier la réalité matérielle des sites de guerre du « Mur de l’Atlantique », là où il y a 70 ans il y avait la guerre, maintenant il y a la nature. Les signes laissés par la guerre sont à présent mélangés. Le sable, les algues et l’eau couvrent quasiment tout.
Le calme et le silence dominent. C’est une histoire presque dépourvue de son objet. Un retour à la paix. »

www.anitaderoquefeuil.com

JEAN-MICHEL DAUBA

MERCREDIS PHOTO cdanslaboite bordeaux jean-michel dauba

© JEAN-MICHEL DAUBA

Cette série d’images personnelles, miroir sensible d’un quotidien discontinu, a été prise en 2015-2016.
Il ne s’agit pas là de renseigner la réalité sur le mode documentaire, ni de plonger dans les reflets d’une intimité torturée, mais plutôt de capter des atmosphères, construire avec les formes, les masses, les matières et les lumières, une poésie de l’errance et du territoire. La seule mise en scène consiste à choisir le cadrage, développer l’image numériquement, éditer sur papier. Chaque étape introduit des choix menant à l’image finale.

 

Mercredi 26 avril 2017 de 18h30 à 22h30
17 rue Vieillard –  Bordeaux
Entrée libre

Organisé par Cdanslaboite
Vous pourrez, si vous le souhaitez, commencer ou renouveler votre adhésion à l’association.
www.cdanslaboite.com
www.facebook.com/LesMercredisPhotographiques

Mercredi Photographique #33 – 28 septembre 2016 dès 18h30 – Forum des arts et de la culture, Talence

LES
MERCREDIS
PHOTOGRAPHIQUES

de 18h30 à 22H30, Entrée libre

au Forum des arts et de la culture, Esplanade Alcala de Henares, Talence

Un Mercredi Photographique spécial, en clôture des Nuits Noires avec encore la possibilité des visiter les expositions de Jane Evelyn Atwood, Gabrielle Duplantier et Marie Fontecave.
Et pour ce mercredi spécial les projections de :

Hervé Séguret : Vamos a la playa

Forum de Talence Mercredi Photo 33 de Cdanslaboite © Hervé Séguret

© Hervé Séguret

http://herve.seguret.pagesperso-orange.fr

 

Emmanuelle Maura et Encarna Ruiz-Cuerva

Voici une expérimentation commencée en février 2011 entre Emmanuelle Maura et Encarna Ruiz-Cuervo.
Les règles du jeu sont simples : une vue d’intérieur répond à une vue d’extérieur et vice-versa, l’une commence à gauche, l’autre répond à droite, puis commence une nouvelle page.

Après le blog comme atelier partagé ecuervaemaura.blogspot.com, nous avons choisi d’imprimer un livre via un site d’impression dédié plutôt au « roman familial ».
L’expérience a donné OÙ ES-TU? nexos 2011.
Forum de Talence Mercredi Photo 33 de Cdanslaboite © Emmanuelle Maura et Encarna Ruiz-Cuerva

© Emmanuelle Maura et Encarna Ruiz-Cuerva

 

Fantascope : Restitution de la soirée de lancement des Nuits Noires Photographiques du 15 septembre

Forum de Talence Mercredi Photo 33 de Cdanslaboite © fantascope

© fantascope

 

Nico Pulcrano : Royal Swazi

Forum de Talence Mercredi Photo 33 de Cdanslaboite © Nico Pulcrano

© Nico Pulcrano

Le Swaziland, pays de 17 363 m2 est un petit territoire coincé entre deux superpuissances africaines que sont le Mozambique et l’Afrique du Sud. Les occidentaux le connaissent pour son taux de SIDA le plus élevé au monde, une éspérance de vie inférieure à 50 ans, et son statut de dernière monarchie absolue d’Afrique. Un constat terrifiant qui, vu d’ici, donne l’idée d’une population en constante souffrance. Mais si tout n’est pas parfait, la réalité sur place n’est pas vécue comme telle…
Partant du principe que l’humain est ce qui définit le mieux un territoire, j’ai parcouru le Swaziland à la rencontre de sa population, pour recueillir leur vision de leur société. Et discuter avec ses hommes et ses femmes a permis de briser l’image que l’on se fait d’un pays aux codes et aux habitudes bien trop éloignés de notre environnement occidental pour pouvoir se résumer à une situation sanitaire ou politique.
Guérisseurs, artisans, guerriers traditionnels, restaurateurs, artistes, tous vivent avec leurs enfants dans un pays qui oscille entre 40 000 de tradition et une modernité qui frappe à sa porte. Et si tous savent que bien des choses pourraient être améliorées, rares sont ceux qui souhaitent voir leur petit paradis basculer dans un avenir qui effacerait à petit feu ce qu’ils sont et d’où ils viennent.
Royal Swazi raconte, à travers une série de portraits, la fierté de ses habitants d’appartenir à un pays dont l’héritage culturel figure parmi les plus riches d’Afrique.

http://www.nicopulcrano.com
https://www.facebook.com/nicopulcrano
https://twitter.com/nicopulcrano
https://instagram.com/nicopulcrano

 

Mercredi 28 septembre 2016 de 18h30 à 22h30
Forum des arts et de la culture, Esplanade Alcala de Henares, Talence

Entrée libre

Organisé par Cdanslaboite
Vous pourrez, si vous le souhaitez, commencer ou renouveler votre adhésion à l’association.
www.cdanslaboite.com
www.facebook.com/LesMercredisPhotographiques