Mercredi Photographique #20, 27 août 2014

logo-mercredis-photo

THOMAS DEJEAMMES et KRAUMS NOTHO : « Liaisons », Projection

« LIAISONS » est une vidéo expérimentale, traversant la poésie sonore, le rock alternatif, la musique improvisée et la projection d’images. Cette vidéo est issue de la performo(t)sonance du même nom, réalisée par Kraums Notho lors de la résidence 2013/2014 à la compagnie Eclats (Bordeaux).

Boucles sonores et synthétiseur : Edwin Buger / guitare : Krunoslav Pticar / texte et photographies : Thomas Déjeammes

© kraums Notho

© kraums Notho / Thomas Déjeammes

 

SOPHIE PAWLAK : Nouvelles photos, Exposition

© Sophie Pawlak

© Sophie Pawlak

http://www.sophiepawlak.net

 

FANNY DUMAIN, Les éternités éphémères, Exposition

L’humain est fascinant. Tout en paradoxe. Repoussant, attirant. Complexe, et pourtant facilement définissable par ses choix et ses actes, dont l’irrationalité laisse souvent perplexe.
L’observation des traces humaines laissées à travers le monde permet d’entrevoir les manifestations d’une inépuisable volonté de vivre, et plus encore de la peur de mourir. 
On court après l’immortalité.

On court dominés par cette volonté de faire des souvenirs un patrimoine, de conserver la mémoire, dans une lutte incessante pour sa préservation, contre l’inexorable fin de toute chose, de tout être. Quoique l’on fasse, c’est toujours pour se laisser bercer par l’illusion de l’empreinte laissée derrière soi.
On crée, passionnés, menteurs. On ne cesse de construire. Des bâtiments par exemple. Pour y naître, y vivre, y apprendre, y travailler, y vouer un culte, y mourir. Pour toucher le ciel. Même après notre mort, il arrive qu’on érige encore un petit quelque chose pour ne pas être définitivement sous terre.
Quelque soit le matériau, on construit. Quelque soit le matériau, il finit toujours par s’écrouler. À notre image, ce monde humainement minéral naît et meurt. Ces sommets, ces murs, ces prouesses architecturales sont les preuves de notre immortalité.
Mais pour combien de temps ?

les-éternités-éphémères

© Fanny Dumain

http://www.fannydumain.com

MARLENE LABARDIN, Ton plus simple appareil, Exposition

Ces photos présentent le deuxième volet d’une recherche débutée en 2007. Les modèles sont photographiés en extérieur avec pour but d’y confondre corps et nature.
« La photographe Marlène LABARDIN est inspirée par la peau du corps, robe dont la texture est propre à la vie. Telle « la toile d’un peintre », elle évoque le nu, selon son intuition, usant « le volume et la ligne » qui transparaît au sein d’un décor composé d’autres matières brutes. Ainsi, elle combine, morcelle, fragmente la silhouette du modèle… » Emmanuelle Froumenty

http://marlenelabardin.wordpress.com

Expofly03

© Marlène Labardin

EMMANUEL PENOUTY, Exposition

 La photographie est un médium qui me sert à créer des objets photographiques.
La représentation de la réalité est toujours problématique, puisqu’elle est induite par le regardeur ; alors capter le réel et créer des dispositifs de restitution, délimitent un regard, une intention.
Je fabrique des images, pour que le réel s’invite à nouveau dans l’espace, plus présent à nous même.
Ces images nous parlent en nous ; comme des objets du quotidien elles portent un regard sur nous… , je me fais le complice d’un monde qui échange.
Ma culture des images a été marqué par les campagnes publicitaires de « Benetton », par la critique de la société du spectacle de G.Debord, puis de J.Baudrillard, «  c’est l’objet qui nous pense ».
L’art est un mode de déconstruction du réel ; comme P.Gondry (vidéaste),  je pratique le détournement, l’ironie et une certaine distanciation de la réalité. 

 

© Emmanuel Pénouty

© Emmanuel Penouty

http://emmanuelpenouty.com